2ème édition 2010

Source : La Charente Libre ; http://www.charentelibre.com/article-12-b-manu-prioux-le-boulimique-b.html?id_article=341057
MANU PRIOUX LE BOULIMIQUE
Manu Prioux, sur 25 km, se succède à lui-même sur les sentiers du Trail de la Braconnienne Briaude. Laurent Duteau truste la plus haute marche du podium sur le 12 km.

Pour la seconde édition du Trail dans la forêt de La Braconne, les Joggeurs Briauds et le CSA515RT ont accueilli hier près de 350 participants. «C'est similaire à l'année dernière, avec deux ou trois petites difficultés supplémentaires, la météo clémente, les bénévoles de plus en plus présents nous sommes satisfaits», se réjouit Fabien Mariez membre du CSA515RT, toutefois choqué par l'accident mortel qui a endeuillé l'épreuve avec le décès en course du Charentais Patrick Vergnaud (lire ci-dessous)

Les hostilités débutent dans le bon timing. Sous les ordres de Guy Branchut, maire de Brie, les athlètes des deux distances s'élancent.

Au bout de 5 km, les favoris se montrent déjà: Manu Prioux et Thierry Visse pour le 25 et un contingent de 5 coureurs pour le 12, Stéphane Charles, François Marchand, Julien Bres, David Boulesteix et Laurent Douteau. Chez les féminines, la fratrie Aubrée avec Edith et Irène mène la course, suivie de Marie-Hélène Chatelas sur la longue distance tandis que Sandrine Millecamps, Cathy Louvié et Sandrine Dumont pointent en tête au premier pointage de la petite.

Au 8e km du 12, les cinq ne sont plus que quatre, Stéphane Charles a lâché un peu de terrain. Chez les filles rien ne change.

Sur la ligne d'arrivée Laurent Douteau, second aux 3B, pointe en tête: «C'était moins dur qu'à Brossac mais beaucoup plus technique, les obstacles cassent bien les jambes, c'est vraiment bien», souriait le vainqueur. Derrière lui, arrive Stéphane Charles à 49 secondes: «J'ai essayé de faire comme l'an dernier, mais il y avait trop d'écart pour recoller, le parcours a changé. Ils ont ajouté des difficultés qui sont coriaces». Julien Bres est troisième à 1'24.

Chez les féminines, Sandrine Millecamps (CA Plassac) devance Cathy Louvié et Sandrine Dumont qui arrivent main dans la main avec 3 minutes plus tard.

Les inséparables soeurs Aubrée

Pendant ce temps au passage sur le 25km, Prioux toujours devant porte son avance à une minute sur Thierry Visse. Derrière les deux hommes de tête, la bataille fait rage puisque Yannis Fougère, Philippe Bouyat, Pierre Colombier et Anthony Jézéquel s'arrachent pour la troisième marche du podium.

Au bout d'1h35, la foulée fluide et efficace de Manu Prioux se profile dans les sous-bois. Le sociétaire du G2A vainqueur la semaine passée à Yvrac sur le 10 km, accroche une nouvelle victoire à un palmarès fourni en 2010.

«Plus compliqué que l'an dernier, il va laisser des traces c'est certain, les escaliers font mal. Mais je suis dégoûté pour le copain, ça plombe...», commente la vainqueur à l'arrivée. Il devance Thierry Visse (CA Plassac), éternel second derrière son pote, de 7'26, lui-même talonné à 1'22 par Philippe Bouyat qui a faussé compagnie à ses collègues de course.

Alors que les hommes en terminent petit à petit, les favorites de la course arrivent à leur tour. Les deux soeurs Edith et Irène Aubrée, respectivement licenciées à St-Palais et Plassac, se partagent la plus haute marche du podium en 2h08'22 et devancent Marie-Hélène Chatelas (Omnisport Rochefort) de 10'01 et Karen Heurtebise (Plassac) de 10'40.

----~~o0O0o~~----

Les sous-bois de La Braconne ont séduit près de 350 coureurs hier matin. Une réussite. Photo Phil Messelet

Source : La Charente Libre ; http://www.charentelibre.com/article-11-braconne-il-s-ecroule-en-pleine-course.html?id_article=341091

BRACONNE : IL S'ÉCROULE EN PLEINE COURSE
06.09.2010

Patrick Vergnaud avait 57 ans. Il est mort hier matin en s'adonnant à l'un de ses loisirs favoris, la course à pied. Il comptait parmi la centaine de participants qui, à 9h15 précises, avaient pris le départ d'une épreuve de 25 kilomètres disputée dans la forêt de La Braconne, à cheval sur Brie et Rivières. Aux deux tiers du parcours, à l'issue d'un passage en côte assez raide, les autres coureurs l'ont vu tituber puis s'écrouler au sol, sa tête heurtant lourdement le sol caillouteux. Il était aux alentours de 11h, à un moment où, dans le sous-bois, la chaleur était encore supportable.

Les Sauveteurs de la Charente, qui veillaient sur l'épreuve, sont intervenus rapidement. Ils ont aussitôt fait appel au Samu. En vain. Le décès de Patrick Vergnaud a été confirmé peu après midi. Les raisons précises de cette mort brutale n'étaient pas connues hier soir. Patrick Vergnaud pratiquait régulièrement le vélo et la course à pied. Il disputait régulièrement Les foulés d'Angoulême en mars. Il s'était aligné hier matin pour le plaisir avec des collègues de travail de l'entreprise Point P. Il était marié, père d'un grand enfant, et habitait Saint-Yrieix.

C'est la première fois qu'une épreuve de ce type - course sur route ou trail -, est endeuillée en Charente. En janvier 2005, le principal organisateur du marathon de La Rochelle, Serge Vigot, lui-même pratiquant, s'était ainsi écroulé à l'arrivée du marathon de Marrakech.

Sous-pages :

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site